Authenticité et appropriation, des clés de la réussite ?

Dans un travail universitaire, pour lequel elle m’avait interviewé, une amie mettait en évidence l’importance de l’appropriation par les populations et autorités locales des projets humanitaires. Ces projets sont souvent présentés sous l’angle des valeurs ou des dimensions techniques et financières avec des messages clairement formatés pour le public occidental. C’est bien sûr normal puisque leur vocation première est de collecter des fonds sans lesquels rien n’est possible. Mais la conséquence logique est souvent la négligence des messages à destination des autorités et populations locales. Or l’enjeu de l’appropriation locale du projet est connu comme étant crucial, notamment sur le long terme.

Pour Children in the Cloud c’est devenu depuis quelques mois une priorité, qui s’est traduite notamment par le lancement d’un travail sur les retombées économiques locales du chantier, en termes d’emplois et de revenus. A court terme, pendant la durée des travaux prévue pour 2 à 3 ans, c’est le lien le plus tangible (et ô combien important) entre la Fondation de les habitants de Sona, du Simien et d’Ethiopie. L’achat de matériaux, de matériels, le transport et la main d’oeuvre nécessaire à la construction de l’école génèrent des retombées économiques majeures qui sont abordées, autant que possible et au-delà de l’aspect financier, comme une occasion concrète d’appropriation du projet par celui qui y participe.

L’enjeu d’appropriation par la communication

Cette enjeu d’appropriation devait aussi se traduire dans notre communication. Il nous fallait amorcer la mise à disposition de médias recevables par les éthiopiens, de Sona à Addis-Abeba, du paysan du Simien au Recteur d’académie. Une vidéo qui mette donc en avant des éthiopiens parlant à d’autres éthiopiens, en Amharique bien sûr. C’est tout naturellement que ce rôle est revenu à nos représentants de terrain, Bayu et Agere. Cette première vidéo « éthiopienne » présente le projet, son histoire et ses enjeux. D’autres suivront sur d’autres thèmes.

Une occasion d’authenticité

Il nous a semblé que ces vidéos présentaient également un intérêt pour nos interlocuteurs habituels. Le ton et le contenu des discours nous offrent un autre regard, de nouveaux visages et une nouvelle mélodie linguistique ! Il eut été dommage de s’en priver n’est ce pas ?